Accueil > Expositions en ligne > Les petites expos > Laissez-vous conter Vienne > Se déplacer en Vienne

Expositions en ligne

Réduire les caractèresAugmenter les caractèresAugmenter les contrastes en inversant les couleursImprimer

Les octrois

L'octroi et la colonne commémorative des soldats morts en 1870-1871

Á Blois, comme partout, les véhicules transportant des marchandises devaient s'arrêter devant l'un des seize bureaux marquant les entrées de la ville et s'acquitter de droits variables. Eugène Riffault, maire de Blois de 1848 à 1870, redéfinit les limites de la perception de l'octroi. Huit des seize bureaux sont restaurés ou construits à neuf. Le pavillon de l'octroi de Saint-Gervais, œuvre de Jules de La Morandière, est le plus soigné de tous. Il n'en reste aujourd'hui que des souvenirs photographiques.

 

Faubourg de Vienne. L'Octroi et la colonne commémorative des soldats morts en 1870-1871. ND Phot. 186.

Archives municipales de Blois, 5 Fi 818

Ville de Blois

+ Plan du site

+ Contact

+ Crédits et mentions légales